Production Collaborative définition

Notre économie de marché continue à s’appuyer sur la spécialisation du travail et des schémas d’organisation centralisées  de notre première révolution industrielle. L’économie collaborative bouleverse ces anciens modes de production.

En effet, la production de biens et de services est d’avantage soutenue par la coopération de créateurs de valeurs économiques portés par une organisation distribuée. Cette dernière facilite le travail collaboratif car elle est dotée de méthodes et d’outils qui fédèrent toute une une communauté.  Le numérique rend ces fonctionnalités d’avantage ouvertes à chacun d’entre nous. Ces connaissances et ces savoirs-faire sont donc partagés par un nombre croissant d’acteurs.
Par conséquent, concevoir un nouveau produit, réaliser un prototype ou lancer une fabrication à grande échelle n’est plus réservé à quelques industriels capitalisant sur la possession et le secret.
Au contraire, le partage de la connaissance, l’échange d’idées, la mise en place de groupes de travail, la participation active des membres d’une communauté confère une agilité et une souplesse économique rendant la production très compétitive.
Voici quelques exemples de collaboration proposés par des médiateurs :
La production collaborative
Les Fab Labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l’invention en ouvrant aux individus l’accès à des outils de fabrication numérique.

Les FabLab
Phone Bloks : Des smartphones, des tablettes ou des caméras vidéos à fabriquer soi-même comme un jeu de LEGO.

Phone Bloks
Ping Base : De l’innovation numérique à l’innovation sociale, PiNG cultive le croisement des publics tout en défendant les valeurs de la culture libre.

Ping

Zaïr BEZGHICHE

Achats collaboratifs définition

Le numérique fait émerger une nouvelle économie : l’économie collaborative. Elle redessine notre façon d’acheter et notre rapport avec les fournisseurs et les intermédiaires.

Ces nouvelles marges de manœuvre permettent à chacun d’entre nous de se regrouper pour effectuer nos achats et ainsi bénéficier d’une remise financière significative.

Des médiateurs spécialisés facilitent ces regroupements d’acheteurs. Ils prennent en charge la qualification des fournisseurs, le processus de paiement ainsi que la chaîne logistique. 

De plus, ils mettent en place une dynamique pour augmenter le nombre de co-acheteurs pour que les prix baissent d’avantage.   
Néanmoins, nous devons rester vigilants sur la réalité économique ne nos comportements.
En effet, le principe consiste à éliminer les intermédiaires à faible valeur ajoutée ou ceux qui monopolisent les marges bénéficiaires comme, par exemple, la grande distribution.   
En revanche, nous devons trouver un équilibre pour que les créateurs de valeur ou les producteurs de premier niveau puissent conserver des marges bénéficiaires suffisantes afin de leur permettre de continuer à nous offrir leur meilleur qualité/prix. C’est également l’occasion de mieux les connaître, de créer des relations et de découvrir leurs univers. 
En réalité, la transparence et la traçabilité accompagnent ces nouveaux modes économiques et c’est, bien entendu, valable pour chacun d’entre nous.
Voici quelques exemples de collaboration proposés par des médiateurs du WEB:
Les achats collaboratifs ou les achats groupés
Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

AMAP
Le Réseau Cocagne met tout en ouvre pour développer et animer le réseau des Jardins de Cocagne, essaimer de nouveaux projets, consolider, mutualiser, capitaliser, communiquer, promouvoir les Jardins et professionnaliser les équipes d’encadrement.

COCAGNE
La Ruche qui dit Oui ! permet de vous réunir pour acheter directement aux producteurs de votre région.

La ruche