L’information fait sa révolution

Comment le numérique bouleverse et transforme nos organisations pour faire émerger des acteurs économiques à échelle humaine.


« Il est illusoire de croire que la finalité de notre économie est le bien être de chacun d’entre nous et de compter sur l’auto-régulation pour atteindre cet objectif. »

Pourquoi le numérique modifie-t-il nos modes de vie ? Quel avenir pour notre économie ? Qu’est-ce que l’information ? Qu’est-ce que l’économie collaborative ?

Au gré de cet ouvrage original et agréable, Zaïr Bezghiche nous convie à un vrai voyage au cœur de l’information pour analyser la source des bouleversements économiques, sociaux et culturels que nous vivons. Il nous communique sa passion, son espoir contagieux et une image de l’information comme d’un véhicule capable d’accompagner notre empathie, notre humanité et notre bienveillance. Il nous invite à rendre prévisible notre devenir économique et libérer nos capacités d’action. 

De l’analyse à la pratique, l’auteur nous propose des guides concrets et pragmatiques pour nous présenter de nouvelles voies pour la création de valeur économique.

Le format numérique de l’ouvrage est désormais disponible en vente sur les plates-formes : 
Google Book 
Amazon Kindle Direct Publishing
You Scribes

Chap V- Conseils pratiques

Une révolution réussie est une révolution qui élargit et pérennise les acquis pour la majorité de la population. Pour asservir la révolution de l’information à nos besoins, nous pouvons rapporter la création de valeur et la médiation économique à notre échelle. Nous évoquerons comment libérer notre énergie et nos capacités d’expression. Nous verrons comment créer du contenu qualifié et orchestrer notre information et celle des autres.

« Nous pourrions trouver mille et une raisons de ne pas faire les choses et attendre qu’un messie vienne nous servir la soupe. Pourtant, la seule personne capable de le faire c’est soi-même.  C’est le point de départ à toutes les réponses possibles.
Pourquoi ne pas se poser au centre de tout ?  […] En répondant à nos propres questions et à nos propres aspirations, nous investissons sur nous-mêmes avec l’objectif d’étendre notre champ de vision, d’augmenter nos capacités d’action et de faire grandir le socle qui nous soutient. »

L’Identité numérique
« En revanche, d’autres entreprises sont conscientes des conséquences de la mutation numérique sur leur avenir économique. Elles réagissent en adaptant leur organisation autour de la créativité de leur personnel ainsi que de la médiation de leur information et de leur processus. Elles décloisonnent, elles décentralisent les circuits décisionnels, elles éliminent l’empilement hiérarchique. Les conditions de travail sont construites en respectant le bien-être de leur personnel, elles transforment l’information dynamique en un véritable capital. »

Le format numérique de l’ouvrage est désormais disponible en vente sur les plates-formes : 
Google Book
Amazon Kindle Direct Publishing
Kobo by Fnac 
You Scribes

Chap III – L’Information

Avant de projeter les orientations possibles de notre devenir économique, nous allons faire l’autopsie de l’information. Nous verrons comment elle est conçue, produite et diffusée. Nous analyserons les lois qui la régissent pour comprendre son immense influence sur notre vie quotidienne.

« Nous pouvons émettre l’hypothèse que notre réalité, ce qui nous apparaît comme tangible, n’est que le résultat d’interactions. Ces dernières font apparaître des objets qui nous semblent solides et immuables et qui possèdent des propriétés dynamiques et émergentes à l’échelle de l’observateur, comme si la nature sculptait le vide pour nous donner l’illusion du temps, de l’espace ou de la matière. »
[…]

« Nous pouvons également émettre l’hypothèse que l’information concoure à créer de l’ordre au sein d’un système qui concoure à créer du désordre. Autrement dit, l’entropie négative produite par l’information rend accessible l’entropie d’un système complexe.
De l’atome aux organisations humaines, l’interaction semble en être le facteur commun. Ces interactions peuvent être rapportées aux échanges d’information et c’est en particulier le cas des organisations économiques. »
[…]

« Ainsi, les hommes et les machines créent sans cesse de l’information. Elle est ensuite transformée, enrichie et qualifiée. Par exemple, lorsque nous attribuons un « j’aime », sur un message à travers nos réseaux sociaux, nous donnons un bonus à une information donnée. C’est le cas également lorsque nous utilisons un moteur de recherche. Plus la demande est répétée par un nombre croissant d’utilisateurs, plus le mot ou la séquence de mots représentant notre recherche est bonifiée.
En d’autres termes, les hommes et les machines forment un écosystème dont l’actrice principale est l’information. Plus elle est bonifiée, plus elle est sélectionnée et plus sa durée de vie est longue. « 

L’intelligence Collective

« Pour certains, le vingtième siècle a offert à l’intelligence collective un véritable véhicule, le numérique. Il restera le siècle d’une découverte majeure pour l’humanité.
Le numérique est l’extension de notre façon de voir les choses. Lorsque nous concevions la matrice de l’information, nous sollicitions notre imagination la plus fertile jusqu’à l’élargir à tout ce que nous étions incapables d’imaginer. Cependant, tout ce qui dépasse notre imagination restera par définition inaccessible. Sauf si le numérique nous le rend tangible.
Ainsi, l’intelligence collective nous enrichit en développant le périmètre des possibles. Nos frontières s’élargissent, et, à leur tour, étendent les capacités du numérique pour transformer l’intelligence collective en intelligence collaborative. C’est un cercle vertueux. »

Pédagogie collaborative
« La capacité à créer de l’information et à orchestrer celle des autres devrait être au centre de toutes les préoccupations pédagogiques.
Pour répondre à ces enjeux, nous pourrions articuler notre pédagogie de la connaissance en trois grandes phases : l’école primaire, l’école sociétale et l’école métier. »

Escalavage Numérique
« L’un des plus dramatiques d’entre eux est l’esclavage. […]
Fort heureusement, cette pratique est abolie dans la quasi totalité des pays du monde. Cependant, lorsque nous étendons cette définition à l’information, nous pouvons écrire : « l’esclavage numérique est la condition des données d’un individu privé de sa liberté d’action numérique, qui deviennent la propriété exploitable et négociable comme un bien matériel, d’une autre personne. »
L’esclavage numérique est la violation flagrante de nos libertés individuelles et de nos droits. Cette pratique est en cours dans la quasi totalité des pays du monde. « 

Le système d’information personnel
« Tous les freins à la manipulation de notre information personnelle ou professionnelle doivent être proscrits.[…]
C’est pourquoi, il est préférable d’inverser la problématique en permettant à chaque citoyen de construire et de maîtriser son réseau d’information. Le système d’information personnel apporte une réponse à l’esclavage et à l’insécurité numérique.[…]
Ceci est également valable pour les entreprises. »

Le format numérique de l’ouvrage est désormais disponible en vente sur les plates-formes : 
Google Book
Amazon Kindle Direct Publishing
Kobo by Fnac 
You Scribes